Y a-t-il une récompense pour quiconque fournit un échantillon isolé du virus COVID-19 ?


Un millionnaire, Samuel Eckert, offre une récompense de $1,5 M à toute personne fournissant un échantillon isolé du virus COVID-19.

De nombreuses enquêtes et rapports ont été générés dans le monde entier concernant le désastreux virus COVID-19 ou CCP (Parti communiste chinois) ; cependant, pour certaines personnes et institutions, il n'a pas été prouvé de manière satisfaisante que c'est bien lui qui génère les décès qui lui sont attribués.

Équipe Samuel Eckert

Après plusieurs initiatives offrant des récompenses à celui qui parviendrait à isoler le virus d'une personne supposée contaminée, le groupe dirigé par le pasteur évangéliste et journaliste Samuel Eckert bat le record en offrant l'équivalent de $1,2 million sur son site web.

"1,5 million € pour la preuve scientifique de l'existence d'un coronavirus, y compris les tentatives de contrôle documentées de toutes les étapes de la preuve", annonce la page.


Il convient de noter que ce n'est pas l'existence du virus qui est mise en doute, mais plutôt le fait qu'il soit la cause du décès des personnes infectées.

Le site web ajoute : "Les 1,5 millions d'euros actuellement offerts seront entièrement couverts par l'équipe Samuel Eckert. Merci beaucoup pour votre engagement ! Prenez contact."

Il avait déjà collecté environ $13,500, qui seront reversés aux contributeurs.

M. Eckert fait partie des nombreuses personnes qui doutent encore de la véracité de l'ensemble du récit entourant le virus CCP et de la forte pression exercée pour vacciner tous les habitants de la planète.

Il a également créé des chaînes sur Telegram et d'autres réseaux sociaux, offrant un forum d'échange à ceux qui partagent ses idées. L'un de ses comptes Telegram relie 120 000 utilisateurs.

Le journaliste italien Cesare Sacchetti, quant à lui, ajoute un peu plus d'informations sur les conditions à remplir par ceux qui aspirent à la récompense d'Eckert.

"Le journaliste allemand Samuel Eckert offre une récompense de 1 million de dollars à ceux qui apporteront une preuve irréfutable de l'existence de Covid-19", écrit-il dans l'un de ses tweets.

Il ajoute : "Par preuve, il entend l'isolement du virus selon les postulats de Koch. À ce jour, personne n'a été en mesure de remporter le défi d'Eckert", réaffirmant que le virus ne répond pas aux exigences classiques établies depuis 1905.

Robert Koch était un médecin allemand qui a remporté le prix Nobel de physiologie ou de médecine en 1905 pour ses travaux sur la tuberculose et a établi les postulats sur la létalité d'un virus, et non son existence.

De nombreuses questions entourent la pandémie et les contradictions répétées de l'OMS, ainsi que les difficultés à étudier l'origine du virus dans le laboratoire de virologie de Wuhan, en Chine, n'apportent rien pour les éclaircir.

De plus en plus de questions se posent, comme celle soulevée il y a quelques jours par le procès intenté par le chercheur clinicien et immunologiste-virologue d'un laboratoire de Californie du Sud, le Dr Derek Knauss, et ses collègues de 7 universités contre les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pour fraude massive.

Après avoir analysé 1 500 échantillons provenant de personnes testées "positives" au virus CCP [COVID-19], ces scientifiques ont découvert que TOUS les échantillons contenaient des traces de grippe A et de grippe B, ce qui avait déjà été découvert dans d'autres cas, mais aucune trace de COVID-19.

"Lorsque mon équipe de laboratoire et moi-même avons soumis les 1500 échantillons Covid-19 supposés positifs aux postulats de Koch et les avons placés sous un MEB (microscope électronique), nous n'avons trouvé AUCUN Covid dans les 1500 échantillons. Nous avons constaté que les 1500 échantillons étaient principalement des cas d'influenza A et un peu d'influenza B, mais aucun cas de Covid", a déclaré Knauss.