Reiner Fuellmich : " Ce n'est pas un accident : Il n'y a toujours rien de sanitaire dans cette crise "


L'avocat Reiner Fuellmich revient pour faire le point sur les progrès du Comité Corona, avec lequel il travaille depuis des mois pour tenter de démêler les tenants et aboutissants de la crise du covid-19.

Il explique d'emblée qu'il se trouve à un moment crucial de l'avancée des recherches : "Nous sommes passés de "Qu'est-ce que cette pandémie ?" ; "Quelle est la dangerosité du virus ?" ; "Quelle est la fiabilité des tests PCR ?" ; "Quelles seront les conséquences des mesures sanitaires anti-covid ?" ; à "Qui est derrière ?".

Pour répondre à ces questions, il a mené plus de 150 entretiens avec des experts du monde entier, comme le professeur Luc Montagnier et Mike Yeadon, ancien vice-président de Pfizer, pour arriver à la conclusion qu'"il n'y a rien de sanitaire dans tout cela, et il n'y en a jamais eu." Il revient sur l'aspect économique de la pandémie, en montrant que "ceux qui récupèrent actuellement des parts de marché dans le monde, sont aussi ceux, si on suit l'argent, qui sont derrière ce qui se passe". Selon lui, les PME, notamment en Occident, sont phagocytées par des géants économiques comme Amazon ou rachetées par les Chinois.

Au sujet de la santé, il souligne que la vaccination tant attendue ne résout pas le problème et n'arrête pas le virus comme on l'espérait, tandis que les mesures sanitaires déclenchent de nombreux suicides dans la population.

Selon lui, les gens du monde entier réalisent peu à peu que les gouvernements continuent de placer leurs pions pour contrôler leur "vie quotidienne".

En rassemblant tous les éléments qu'il énumère, il arrive à la conclusion que "tout ceci n'est pas un accident. C'est intentionnel."

Un débriefing proposé en partenariat avec BonSens.org :

Version originale en anglais :