Qui est Alexandra Henrion-Caude ?


Alexandra Henrion-Caude est une généticienne française dont les travaux sont spécialisés dans la recherche sur l'ARN. Ancienne directrice de recherche à l'INSERM, l'Institut national français de la santé et de la recherche médicale, elle est également fondatrice et présidente de l'Institut de recherche SimplissimA à Maurice. Elle a été l'un des 22 bénéficiaires des bourses américaines Eisenhower en 2013.

Apparaissant à la télévision et sur les plateaux des opposants aux politiques de santé, le généticien est devenu une figure de proue du mouvement anti-lockdown et anti-vaccins, disant aux gens de se soulever contre les restrictions Covid-19.

"Nous avons laissé tomber les personnes âgées. Nous n'avons pas souri à nos nouveau-nés parce que les femmes accouchaient en portant des masques. C'est cette société-là que nous ne voulons plus. Nous voulons rétablir le lien humain."

Elle est particulièrement connue pour son opposition à la politique de santé mise en place pour gérer la crise du Covid-19 et affirme que la technologie ARNm utilisée dans certains vaccins contre le coronavirus constitue une forme de thérapie génique et modifiera l'ADN humain ; elle appelle les nouveaux vaccins covid les thérapies géniques à ARNm : "C'est de l'eugénisme !"

"Si je suis devenu un personnage public, c'est que l'information ne circule pas. Je pense que j'ai une appréciation de la thérapie génique qui mérite peut-être que les Français soient informés ?".

Selon elle, il y a actuellement un glissement anti-démocratique, comme le montre, selon elle, la question du passeport santé européen. Avec le HealthPass, nous sommes face à un outil discriminatoire parfaitement anti-démocratique, mettant en danger la paix sociale et la santé des individus. Il représente une dérive éthique sans précédent...

"Ce récit effrayant peut renverser tous nos principes démocratiques".

Henrion-Caude réfute la description de conspiration, suggérant qu'elle ne fait qu'exercer son esprit scientifique critique, parfois au risque de se mettre à dos ses pairs. Comme dans le cas des vaccins à ARN, qu'elle juge dangereux :

"C'est de la folie d'administrer ces vaccins ARN à des personnes en bonne santé.Ce n'est pas un vaccin... les gens reçoivent pour la première fois de leur vie une troisième dose en moins d'un an !".

Elle a également affirmé que le virus a été volontairement manipulé et que les longs écouvillons (utilisés dans les tests RT-PCR de Covid) pouvaient atteindre la plaque criblée pour permettre aux nanoparticules, nouveaux modes de thérapie, d'être transmises directement au cerveau.

Elle figure dans le documentaire Hold-up, réalisé en novembre 2020 par Pierre Barnérias, et bien sûr, elle est désormais rejetée par la communauté scientifique.

 

Plus d'informations sur Alexandra Henrion-Caude :

 

Certaines de ses vidéos les plus importantes :

https://www.bitchute.com/video/zliSZjhKFJ6I/

https://www.bitchute.com/video/Ie9fCKGaDpx5/

https://odysee.com/@BackToTheLight:7/Prof.-Alexandra-Henrion-Caude—Geneticist-and-RNA-expert:c

https://odysee.com/@AgoraTVNEWS:5/Stockholm_2020_Part5:c

https://www.bitchute.com/video/bbCHDHRA3Bxs/

https://www.bitchute.com/video/r8r6w84Qz4x8/

https://www.bitchute.com/video/Dz5tkcuYkz3d/