Pourquoi y-a-t'il nettement moins d'hospitalisation covid qu'on ne le pense? A cause du nombre élevé de double diagnostic


L'argent a dominé la vie

Résultat surprenant: Entre 20 et 30 % des personnes qui figurent dans les statistiques officielles ne sont pas hospitalisées à cause du coronavirus. L'une des raisons réside apparemment dans le système de déclaration allemand.

Le nombre de personnes qui doivent être hospitalisées à cause du coronavirus est surestimé, selon les recherches de " Die Zeit ": entre 20 et 30 % des personnes qui figurent dans les statistiques officielles ne sont pas en traitement hospitalier à cause du Covid-19, mais ont été testées positives par hasard.

Par exemple, les femmes enceintes qui viennent accoucher ou les personnes qui ont eu un accident. L'Institut Robert Koch surestime également le nombre très discuté de patients dans les unités de soins intensifs : Dans les unités de soins intensifs, dix pour cent des patients signalés comme des cas de coronavirus sont traités pour une autre cause. C'est ce qu'a confirmé l'Association allemande des médecins de soins intensifs (Divi) en réponse à une demande de la "Zeit".

Faux "patient à coronavirus".

"Die Zeit" a demandé à 20 hôpitaux du pays leurs chiffres concrets. Nombre d'entre eux n'ont pas souhaité les voir publiés, mais ont confirmé qu'environ 20 à 30 % des doubles diagnostics étaient dus à un coronavirus.

La caisse d'assurance maladie de Barmer observe également des doubles diagnostics. "Nous constatons une proportion notable de cas hospitaliers qui ont été traités en raison d'une autre maladie que le Covid-19 et qui figurent néanmoins dans les statistiques sous la rubrique 'Patient Coronavirus'", explique Uwe Repschläger, directeur financier de Barmer. Pour sa déclaration, il utilise les données de 20 000 patients traités comme des patients atteints de coronavirus.

Système d'information responsable de la zone grise

C'est le système de déclaration allemand qui est à l'origine de cette zone grise: tous les nouveaux patients sont systématiquement testés pour le virus lors de leur admission à l'hôpital et, s'ils sont positifs, ils sont signalés à l'Institut Robert Koch via le département de la santé publique. Pour les hôpitaux eux-mêmes, la distinction n'est pas significative: un patient atteint du Coronavirus, qu'il soit traité avec ou à cause du Coronavirus, doit être transféré dans une chambre d'isolement. Les infirmières et les médecins doivent prendre des précautions particulières lorsqu'ils le traitent. Sur le plan politique, toutefois, le nombre de cas graves de coronavirus est un indicateur important.