Pourquoi un avocat israélien tire-t-il la sonnette d'alarme sur les vaccins ?


"Notre pays a été envahi par des méchants". Si l'on en croit les médias grand public, une grande partie de la population israélienne est déjà vaccinée contre le COVID et la plupart des Israéliens soutiennent le soi-disant passeport vert pour les personnes vaccinées.

La réalité

La réalité est tout autre, a déclaré l'avocat israélien Tamir Turgal à la Commission COVID dirigée par Reiner Fuellmich à Berlin en janvier. Il a déclaré que les grands médias diffusent de la propagande et que de plus en plus de personnes en Israël se réveillent.

Un programme est imposé au peuple israélien, a affirmé M. Turgal. "Malheureusement, beaucoup de gens tombent dans le panneau". Il a qualifié la campagne de vaccination contre le COVID d'"expérience sur l'humanité".

M. Turgal, dont les grands-parents étaient des survivants de l'Holocauste, a poursuivi en disant qu'ils - les méchants - veulent nous ramener à l'époque d'avant-guerre où les droits de l'homme n'étaient pas une réalité. "Je suis très triste que mon pays ait montré comment une société peut être prise en charge par les méchants", a-t-il déclaré.

Reiner Fuellmich dans une interview avec l'avocat israélien Tamir Turgal sur la vaccination en Israël.