Peut-on se cacher dans un trou à chaque fois qu'il y a une nouvelle variante ?


Un immunologiste de renom a conseillé au gouvernement britannique d'aller de l'avant avec la réouverture de la société, avertissant que le coronavirus est "là pour rester" et qu'il est inutile d'essayer de se cacher chaque fois qu'une nouvelle variante apparaît.

Sir John Bell a insisté sur le fait que "si nous nous précipitons dans un terrier de lapin chaque fois que nous voyons une nouvelle variante, nous allons passer un long moment recroquevillés".

Capture d'écran de twitter.com

Bell a également affirmé que le virus "est là pour rester, probablement pour toujours", ajoutant qu'il est "nécessaire d'équilibrer un peu la discussion".

M. Bell a déclaré que le gouvernement devait se concentrer sur la réduction des "hospitalisations, des maladies graves et des décès" plutôt que sur la tâche infructueuse de réduire les cas par le biais des lockdown et autres restrictions.

L'immunologiste a insisté sur le fait que l'accent doit être mis sur la suppression du virus "dans le monde entier, car sinon, nous resterons assis et nous serons assaillis par les variantes répétées qui se présenteront".

M. Bell a noté que les "chiffres du Royaume-Uni ne semblent pas trop intimidants" et qu'il est "encouragé" par le fait qu'aucun nouveau décès n'a été enregistré mardi pour la première fois depuis plus d'un an. Lire ici.

Ses commentaires interviennent alors que de nombreux conseillers du gouvernement suggèrent de reporter la réouverture de la société prévue pour le 21 juin. Lire ici.

Capture d'écran de twitter.com

Capture d'écran de twitter.com