Les vaccins provoquent-ils des blessures excessives ?


physician high number Covid vaccine injuries feature 1024x534 1 e1634299640395

Le Dr Patricia Lee, médecin agréé en Californie, a déclaré que son expérience avec les patients lésés par le vaccin COVID "ne correspond pas aux affirmations des autorités sanitaires fédérales concernant la sécurité des vaccins COVID-19".

Préoccupation concernant les effets secondaires

Dans une lettre datée du 28 septembre adressée aux responsables de la Food and Drug Administration (FDA) et des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, un médecin d'une unité de soins intensifs a fait part de ses préoccupations concernant les réactions indésirables, y compris des décès, dont elle a été témoin chez des personnes ayant reçu un vaccin COVID. (Voir pièce jointe à la fin)

Le Dr Patricia Lee, médecin agréé en Californie, a déclaré que son expérience avec les patients lésés par le vaccin "ne correspond pas aux affirmations des autorités sanitaires fédérales concernant la sécurité des vaccins COVID-19".

Dans la lettre, Lee décrit l'observation de "personnes tout à fait saines souffrant de blessures graves, souvent mortelles", notamment une myélite transverse entraînant une quadriplégie, une pneumonie à pneumocystis, une défaillance de plusieurs organes, une thrombose du sinus veineux cérébral, un choc hémorragique post-partum et un choc septique.

 

Mme Lee, médecin pratiquant depuis plus de 20 ans, a déclaré qu'elle n'avait "jamais été témoin d'autant de blessures liées aux vaccins avant cette année".

Lee a déclaré au Dr Peter Marks, directeur du Center for Biologics Evaluation and Research de la FDA, et au Dr Tom Shimabukuro, de l'équipe de sécurité vaccinale du COVID-19 Vaccine Task Force des CDC, que si "la causalité est difficile à prouver de manière définitive, mon jugement clinique est que chacune de ces blessures a été causée par un vaccin COVID-19, car il n'y avait pas d'autre explication plausible pour ces blessures que le fait que les patients avaient été récemment vaccinés".

Lee a reconnu que son rapport reflète l'expérience d'un seul médecin. Toutefois, a-t-elle écrit, il semble "statistiquement improbable" qu'un seul médecin ait été témoin d'autant de blessures liées au vaccin COVID-19 si les affirmations des autorités sanitaires fédérales concernant la sécurité des vaccins étaient exactes.

"Je ne peux plus accepter en silence les graves dommages causés par les vaccins COVID-19", a conclu M. Lee. "J'espère sincèrement que la réaction à cette lettre ne sera pas de se focaliser sur moi, mais plutôt de se concentrer sur la résolution des graves problèmes de sécurité de ces produits que, sans aucun doute, vous avez manqués ou que vous choisissez d'ignorer."

Depuis la publication de la lettre initiale, les avocats de M. Lee ont envoyé une autre lettre aux CDC et à la FDA, déclarant que "l'absence de réponse des agences est très préoccupante", ajoutant qu'ils souhaitent une réponse afin de pouvoir "organiser une discussion et une séance de collecte d'informations entre le Dr Lee et les représentants appropriés des CDC et de la FDA".

Pièce jointe

Rapports de première main sur les blessures causées par le vaccin COVID-19