Le commerce des faux vaccins et des faux certificats de vaccination est-il en plein essor ?


covid vaccine 700x366 1

Un rapport de Check Point Research (CPR), une société de sécurité informatique, indique que le commerce illégal de vaccins, de certificats de vaccination et de tests négatifs pour le virus CCP sur le dark web a augmenté de 300% au cours des trois derniers mois.

Vendeurs de vaccins sur le Darknet

Le dark web comporte des sites web qui ne sont pas visibles avec un navigateur commun et nécessitent certains logiciels pour y accéder. Ils sont généralement cryptés et permettent aux utilisateurs de rester anonymes, voire introuvables.

Selon Fox News, les "fournisseurs" proposent des vaccins provenant des laboratoires d'AstraZeneca, de Johnson & Johnson, de Sputnik et de la société chinoise Sinopharm. Lire ici.

"Il est clair pour nous que le public cible des vendeurs de vaccins pour le darknet sont en fait les revendeurs, pas nécessairement le grand public", a déclaré Ekram Ahmed, porte-parole de Check Point.

Le rapport du CPR explique que les "vendeurs" tentent d'établir une relation à long terme afin de pouvoir distribuer de grandes quantités de faux vaccins sur de longues périodes.

"Les fournisseurs veulent des soldats sur le terrain, dans plusieurs régions, pour distribuer l'ensemble des services liés aux coronavirus : vaccins, certifications de vaccination et tests COVID négatifs", a déclaré M. Ahmed.

Le prix des vaccins varie entre $500 et $600. Un faux certificat de vaccination, également connu sous le nom de passeport vaccinal, délivré par le Centre de contrôle des maladies transmissibles (CDC), coûte $200 et un test négatif, qui est vendu aux voyageurs et ne prend que 24 heures, se vend $25.

Au début de l'année, la Federal Trade Commission a lancé une mise en garde contre les escroqueries au vaccin contre le virus CCP : "Ne payez pas pour vous inscrire au vaccin. Toute personne qui demande un paiement pour vous inscrire sur une liste, prendre un rendez-vous pour vous ou réserver une place dans la file d'attente est un escroc."

Gouvernements autoritaires

Le commerce clandestin de faux vaccins et de faux certificats sur le dark web a prospéré ces derniers mois alors que les gouvernements du monde entier renforcent leur autoritarisme avec des soi-disant passeports vaccinaux, obligeant les gens contre leur gré à se faire vacciner sous le prétexte du "bien commun".

En fin de compte, les gens ne pourront plus voyager, acheter de la nourriture ou envoyer leurs enfants à l'école s'ils ne se conforment pas aux règles.

Les experts ont également souligné que les passeports vaccinaux seront liés aux données de la personne, ce qui permettra à tous les gouvernements du monde d'accéder à vos informations personnelles, qui pourront éventuellement être trouvées par une recherche sur Google. Lire ici.

Par conséquent, la réticence des gens à se faire vacciner ne découle pas de théories du complot comme le prétendent les médias grand public.

Décès dus aux vaccins

Rien qu'aux États-Unis et en Europe, près de 4 000 personnes sont mortes après avoir été vaccinées. Lire ici.

Des rapports de décès dus aux vaccins sont publiés périodiquement, même en tenant compte de la forte censure des médias et des réseaux sociaux qui ne permettent à personne de contester le fait que les vaccins ne sont pas sûrs, en particulier ceux contre le virus CCP, qui en plus de ne pas avoir d'approbation officielle pour leur utilisation, mais une autorisation d'urgence, ce qui n'est pas la même chose, sont expérimentaux et leurs effets à long terme sont encore inconnus.