Les effets secondaires des vaccins sont-ils sous-estimés par un facteur de 41 ?


maxresdefault e1633973497112

Steve Kirsh, cadre commercial et analyste, a passé de nombreuses heures à analyser les différentes données aux États-Unis. Il a participé à une présentation de 8 heures à la FDA (Food and Drug Administration) en compagnie de nombreux médecins et spécialistes.

Événements indésirables graves

Dans son analyse, il a méthodiquement essayé de comprendre combien de décès pouvaient être liés aux vaccins aux États-Unis. Il est parvenu à un chiffre compris entre 150 000 et 200 000.

Après avoir parlé à de nombreux experts, il n'a encore trouvé personne capable de remettre en cause son analyse.

Dans ce débriefing, proposé en partenariat avec BonSens.org, il revient en détail sur la méthode qu'il a utilisée et notamment sur la manière dont il est parvenu à estimer la sous-notification des événements indésirables graves dans la base de données américaine VAERS. Il estime que ce chiffre est sous-estimé d'un facteur 41.

VAERS : Une sous-déclaration d'un facteur 41 ? Steve Kirsch

00 12