Le Royaume-Uni veut-il utiliser les enfants comme agents secrets pour espionner leurs parents ?


Dans le cadre de son projet de loi sur le renseignement secret, le gouvernement britannique veut utiliser les enfants comme agents secrets pour espionner leurs parents. Il autorise 22 agences d'État, dont les services de renseignement, l'armée et la police, à utiliser des enfants comme agents secrets.

Le projet de loi britannique sur les sources de renseignement humaines secrètes, qui doit être examiné par la Chambre des Lords en février, autorise le recrutement d'enfants de 16 et 17 ans pour espionner leurs parents, tout en leur permettant d'enfreindre la loi dans ce cadre.

Les enfants agents secrets peuvent enfreindre la loi s'ils sont en mesure de glaner des informations susceptibles de prévenir ou de détecter des délits, de protéger la santé publique, la sécurité nationale ou de contribuer à la perception des impôts, selon les directives publiées discrètement par le gouvernement ce mois-ci.


Elle autorise 22 organismes publics, dont les services de renseignement, l'armée et la police, à utiliser des enfants comme agents infiltrés, à condition qu'un cadre supérieur supervise l'opération.

Ces mesures sont susceptibles d'être utilisées dans le cadre d'opérations contre les gangs de trafiquants de drogue "county lines", ainsi que d'enquêtes sur des complots terroristes présumés. L'année dernière, la Haute Cour a jugé que le recrutement d'enfants par la police était légal.