Le Japon suspend-il 1,6 million de doses du vaccin Moderna après des rapports de contamination ?


Le Japon a annoncé le 26 août qu'il suspendait l'utilisation d'environ 1,63 million de doses du vaccin Moderna COVID-19 en raison de rapports de contamination.

Rapports de contamination

Selon l'Asahi Shimbun, le ministère de la santé du pays a déclaré que des "matières étrangères" avaient été trouvées dans au moins 390 doses - ou 39 flacons - du vaccin Moderna provenant de huit sites de vaccination.

 

Takeda Pharmaceutical, un fabricant de médicaments japonais qui distribue les vaccins Moderna au Japon, avait reçu des rapports de contamination provenant de plusieurs sites de vaccination. Le ministère de la santé a ensuite été informé de l'affaire le 25 août, selon le média.

"C'est une substance qui réagit aux aimants... il pourrait s'agir de métal", aurait déclaré un responsable du ministère, selon Nikkei Asia.

 

Les rapports de contamination concernent un lot qui compte un total de 565 400 doses. Le ministère a déclaré qu'il avait décidé de suspendre ce lot par précaution après avoir consulté Takeda. Il a également suspendu deux autres lots.

Les trois lots contiennent au total 1,63 million de doses de vaccin, qui ont été distribuées à 863 centres de vaccination dans tout le pays. Le ministère demandera à ces centres de ne pas les utiliser.

Les responsables ont déclaré qu'un nombre inconnu de doses du lot concerné ont été administrées, mais qu'aucun effet indésirable n'a été signalé jusqu'à présent.

Takeda a déclaré dans un communiqué qu'elle avait demandé à Moderna d'enquêter d'urgence sur la sécurité du vaccin. Elle a également communiqué les numéros de lot, à savoir 3004667, 3004734 et 3004956.

"Moderna confirme avoir été informé de cas de particules observées dans des flacons de produits pharmaceutiques de son vaccin COVID-19", a déclaré Moderna dans un communiqué. "La société enquête sur les rapports et reste engagée à travailler rapidement avec son partenaire, Takeda, et les régulateurs pour résoudre ce problème."

Le ministère de la santé a déclaré que tous les vaccins actuellement déployés au Japon sont fabriqués par une société basée en Espagne.

Il n'a pas été précisé dans l'immédiat si ce problème affectait les livraisons du vaccin Moderna à d'autres pays.

Le secrétaire général du Cabinet, Katsunobu Kato, a déclaré que le gouvernement japonais discutait avec Takeda des moyens de minimiser les effets sur le programme de vaccination du pays.

"Nous ferons tout notre possible pour éviter tout impact sur la progression de la vaccination, notamment sur les chantiers et dans les grands centres", a déclaré M. Kato.

Environ 43 % de la population japonaise a été entièrement vaccinée ; environ 50 % a reçu au moins une dose.