L'Autriche exige-t-elle d'être "vacciné" ou "guéri" pour accéder aux restaurants et à la culture ?


Un test négatif pour Covid-19 ne sera pas suffisant à partir de lundi. Le pays est confronté à une augmentation des infections.

Nouvelles restrictions

L'Autriche a annoncé vendredi 5 novembre qu'à partir du lundi 8 novembre, l'accès aux restaurants, hôtels et institutions culturelles nécessitera une vaccination ou une cure Covid-19, le pays étant confronté à une augmentation des cas d'infection.

Les nouvelles restrictions entreront en vigueur lundi, avec une période de transition de quatre semaines pour encourager les gens à se faire vacciner, a déclaré vendredi le chancelier Alexander Schallenberg. "Personne ne veut diviser la société, mais il est de notre responsabilité de protéger la population de notre pays", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse.

Selon les nouvelles règles, un test négatif pour Covid-19 n'est plus suffisant pour les services impliquant un contact étroit avec les clients, comme la coiffure, et seules les personnes vaccinées ou guéries sont autorisées à participer à des rassemblements de 25 personnes ou plus.

Plus de 9 300 nouveaux cas vendredi

En Autriche, qui compte environ neuf millions d'habitants, plus de 9 300 nouveaux cas ont été enregistrés vendredi, un nouveau record quotidien pour 2021. Outre l'engorgement des services de soins intensifs des hôpitaux, l'Autriche, qui dépend fortement du tourisme, craint d'être mise sur la liste des pays à éviter par d'autres pays en raison de la propagation rapide du coronavirus.

Environ 64% de la population est entièrement vaccinée, ce qui est inférieur à la moyenne européenne de 67%. Jeudi, Vienne avait déjà annoncé des mesures similaires. L'Autriche a connu plus de 11 450 décès dus au Covid-19.