US : La situation sanitaire est-elle meilleure dans les États où les mesures anti-covirus ne sont pas imposées ?


Coronavirus sur fond de carte du monde bleue - illustration 3D

Florida Republican Governor Ron De Santis has long refused to impose sanitary measures against Covid-19. In the face of criticism, he eventually gave in. However, in September 2020, he apologized to his fellow citizens for allowing himself to be influenced and lifted all the measures he had imposed.

Il a été imité par le gouverneur du Texas, Greg Abbott. Au final, 22 États ont levé les mesures anti-Covid.

La plupart de ces 22 États ont également voté une législation qui pénalise les administrations fédérales et les entreprises publiques qui pratiquent une discrimination fondée sur les dispositions fédérales en matière de santé.

Seven months down the line, statistics show that public health is in better shape in those same states compared to those that have continued to impose curfews, social distancing and mask-wearing. The same has been witnessed in Europe, with Sweden’s refusal to impose anti-Covid measures.

Ce résultat ne peut que surprendre les personnes n'ayant aucune connaissance historique. Les épidémies virales, contrairement aux épidémies bactériennes, s'éteignent d'elles-mêmes en trois ans, quelles que soient les mesures prises à leur encontre. Avec ou sans protection, elles ne peuvent être contrôlées. Il est donc nécessaire que les efforts se concentrent sur les soins de santé et la lutte contre les maladies bactériennes opportunistes.

But the result raises a domestic policy problem. Indeed, virtually all the states that have countered freedom-restricting measures are ruled by Republicans. While, faithful to President Biden’s federal regulations, nearly all Democratic-ruled states persist in restricting freedoms.