Le syndicat CGT demande-t-il au PDG d'un hôpital d'analyser les vaccins pour voir s'ils contiennent de l'oxyde de graphène ?


Il semble que, peu à peu, une partie de la société qui a de grands doutes sur les vaccins, commence à demander des explications aux responsables de la santé.

Dans ce cas, c'est le syndicat CGT (Confederación General del Trabajo) qui, par l'intermédiaire de sa section syndicale SACYL Valladolid Ouest, a envoyé une lettre au directeur général de l'hôpital Rio Hortega de Valladolid, lui demandant d'analyser certains des flacons de vaccins pour vérifier que leur contenu correspond également aux affirmations des fabricants.

Les choses commencent à devenir sérieuses pour les politiciens et les autorités sanitaires, car ils reçoivent de plus en plus de lettres de ce type, auxquelles ils doivent répondre de manière appropriée et ne peuvent pas répondre par le silence.

Ils doivent commencer à prendre leurs responsabilités et être conscients de ce qui peut arriver s'ils ignorent des plaintes comme celle-ci, car ils deviennent alors complices et responsables de ce qui se passe.

Le temps presse et c'est maintenant au PDG de cet hôpital de répondre à la demande du syndicat. Nous sommes impatients de connaître sa réponse.