Rfbefef151c3ed3fb9e885d1ea742869d-e1620599160520.gif
Souvenez-vous de la phrase tristement célèbre de Bill Gates, avec son sourire séducteur, qui disait quelque chose du genre : "Même si je ne suis plus là, le système a été mis en place et continuera sans moi.

Il ne s'agit pas d'un verbatim mais d'une citation contextuelle. Malheureusement, toute référence à cette citation et à d'autres références narratives anticourantes similaires a été supprimée d'Internet.

Censure

Cela fait partie d'un effort de censure massif.

Bien sûr, sans censurer les médias alternatifs, le plan tombe à plat.

Les grands médias, ainsi que les plateformes sociales, sont achetés à coups de centaines de millions de dollars pour continuer à propager le récit faux et criminel de Corona.

Le plan est horrifiant.

Il s'agit d'une déformation de la vérité dans les relations publiques, de ce qui se cache derrière l'énorme "vaccination" coercitive.

La volonté de faire vacciner tout le monde est tellement énorme, pour une maladie dont le taux de survie est de 99,9% et qui est à peu près aussi mortelle qu'une grippe ordinaire (0,3% - 0,8%), que tous ceux qui peuvent encore penser correctement doivent se demander ce qui se cache derrière tout cela.

Quel est le véritable programme ?

Selon les chiffres du Cabinet Office, le gouvernement britannique a investi plus de 184 millions de livres sterling dans la communication, ou plutôt la propagande, concernant le projet Covid-19 en 2020.

Il est dit qu'il prévoit un autre investissement d'au moins 320 millions de livres (environ l'équivalent de 380 millions de dollars américains) jusqu'en 2022.


Alors, à quel point Boris Johnson est-il crédible, lui qui a déclaré à plusieurs reprises que d'ici la fin 2021, tout sera terminé ?

Cependant, il a également prévenu que nous ne reviendrons jamais à l'ancienne normalité, qu'un Nouvel Ordre Mondial (One World Order - OWO) émergera de cette opportunité unique covid.

Les mêmes mots que ceux prononcés par Klaus Schwab, le "père" du Forum économique mondial (WEF), l'auteur présumé de The Great Reset qui, - c'est juste - nous présente tous les plans horriblement inhumains qu'ils ont pour nous, si horriblement que personne ne les écoute vraiment.

Mais nous devrions écouter, car ces plans ont déjà commencé à être mis en œuvre - et nous sommes au milieu d'eux, fermant encore les yeux sur ce qu'ils nous annoncent et qui arrive en même temps que leurs avertissements.

Nous avons donc intérêt à nous réveiller, les yeux grands ouverts, l'esprit et la conscience prêts à agir.

Cette "opportunité covid" unique, comme l'appelle le gourou du WEF, Klaus Schwab, a commencé par un nombre tout aussi unique de décès dus à ces injections de covid de type ARNm, faussement étiquetées comme des vaccins.

Une "vaccination" mortelle

C'est là que commence l'un des crimes les plus graves commis par nos gouvernements dans le monde entier, en nous vendant des injections expérimentales - sans pratiquement aucun test - comme des vaccins.

C'est un GROS mensonge.

Ils nous mentent tous.

L'ensemble des 193 gouvernements membres de l'ONU et, bien sûr, l'organe politique de l'ONU, dirigé par le secrétaire général, António Guterres, se rallient à ce mensonge monstrueux, à la "vaccination" mortelle forcée, une fraude aux proportions épiques jamais connues dans ce que nous connaissons comme notre civilisation actuelle.

L'EMA (European Medicines Agency), fait état de 5 993 (3 mai 2021) décès dus aux vaccins corona.

C'est 50 fois plus que le taux de mortalité des vaccins traditionnels.


En fait, les injections de covid, faussement appelées vaccins, administrées en Europe et aux États-Unis, sont des inoculations de type ARNm, qui ne devaient jamais être appelées "vaccins".

Ils ont été autorisés (non approuvés) par le CDC en tant que traitements de "thérapie génique d'urgence".

Tous les gouvernements et institutions qui les appellent "vaccins" vous mentent.

Ils commettent une fraude, un crime contre l'humanité.

Les criminels devraient être et seront poursuivis pour crimes contre l'humanité dans le cadre de Nuremberg 2.0, une poursuite pénale calquée sur les procès de Nuremberg après la Seconde Guerre mondiale et suivant le code de Nuremberg.

Le principal architecte et avocat de cette entreprise de justice mondiale est le Dr Reiner Füllmich, cofondateur de la World's Doctor Alliance :


Le Dr Füllmich a déclaré sans l'ombre d'un doute que "le virus n'a jamais été en cause".

Il n'a jamais été question de santé.


Ce sont des actes criminels sans commune mesure avec toutes les attaques connues contre l'humanité dans l'histoire de notre civilisation.

Les effets indésirables de ces injections, tels qu'enregistrés par le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) des CDC américains, comptabilisés depuis le 14 décembre 2020 jusqu'à la fin d'Aril 2021, ont été au total de 4 178 décès suite aux injections expérimentales de Covid.

Les décès dus aux vaccins covid égalent maintenant les 20 années de décès enregistrés à la suite des vaccins depuis 2001.


Le 6 mai, le commentateur de Fox News, Tucker Carlson, a indiqué que cela correspondait à environ 30 personnes par jour, mourant du faux vaccin Covid, entre décembre 2020 et fin avril 2021.

Carlson ajoute : "Selon le VAERS, plus de personnes sont mortes après avoir été vaccinées en quatre mois au cours d'une seule campagne de vaccination que de tous les autres vaccins combinés sur plus d'une décennie et demie."

Carlson a déclaré que le nombre de décès est probablement beaucoup plus élevé que ce que le VAERS rapporte, citant des rapports soumis au Département de la santé et des services sociaux en 2010 qui ont constaté que "moins de 1% des effets indésirables des vaccins sont signalés par le système VAERS".


Cette déclaration correspond à la propre évaluation des CDC, selon laquelle seule une fraction du chiffre réel des blessures et des décès dus aux covid-jabs est rapportée par le VAERS, estimant que les chiffres réels pourraient être au moins 10 fois ou plus élevés que ceux rapportés.

Stratégie de dépeuplement

Le Dr Joseph Mercola fait une prédiction explosive concernant le vaccin Covid-19, à savoir que les "vaccins", c'est-à-dire les injections expérimentales, tueront probablement plus de personnes que le covid lui-même. Il fait également référence sans équivoque à une stratégie de dépopulation sévère.

Il rappelle à ses auditeurs que, de manière incroyable et ridicule, le CDC recommande que l'inoculation d'ARNm soit administrée aux femmes enceintes. Jamais auparavant, affirme le Dr Mercola, les femmes enceintes n'ont été exposées à des médicaments expérimentaux, ce qui est le cas, selon le CDC et la FDA.

Il s'agit d'un crime aux proportions épiques commis par la recherche ainsi que par les agences de surveillance, le CDC et la FDA.

Le Dr Mercola estime qu'au moins 30% des femmes enceintes qui ont reçu le vaccin covid ont fait des fausses couches.

Il a également évoqué les propriétés d'infertilité et de stérilisation de ces injections de type ARNm et prédit des taux de mortalité massifs à l'issue de l'injection.


Le Dr Janci Chunn Lindsay, du Comité consultatif sur les pratiques d'immunisation (ACIP) du CDC, a fait un commentaire public sur la façon dont le "vaccin" covid, alias thérapie génique expérimentale, pourrait affecter le système reproductif humain et provoquer des avortements.


Crise alimentaire

Le Programme alimentaire mondial (PAM), l'agence des Nations unies chargée de la lutte contre la faim, affirme que la pandémie "a contribué à la montée en flèche de la faim et au déclin aigu des soins de santé maternelle qui menacent des dizaines de millions de personnes, soulignant les retombées disproportionnées sur les pauvres du monde".

Le nombre de personnes dans le monde nécessitant une aide alimentaire d'urgence a atteint son plus haut niveau depuis cinq ans en 2020, soit au moins 155 millions.

Le JN s'inquiète du risque d'une recrudescence des décès maternels et néonatals, en raison d'une pénurie liée au covid d'au moins 900 000 sages-femmes, soit un tiers de la main-d'œuvre mondiale requise.

Le PAM déclare que "nous regardons le pire scénario se dérouler sous nos yeux".

Le Rapport mondial sur la crise alimentaire - 2021 couvre 55 pays et territoires, dont trois - le Burkina Faso, le Sud-Soudan et le Yémen - où il indique qu'au moins 133 000 personnes souffrent de famine [covid], la phase la plus grave d'une crise alimentaire.

Le taux de mortalité qui en résulte ne peut être qu'estimé à l'heure actuelle. -


L'Agenda 2030 des Nations Unies

La dépopulation, le transfert des ressources de la base et du centre vers le sommet, et la numérisation complète de la vie elle-même, constituent le programme plus vaste de cette crise covid provoquée par l'homme.

C'est également la stratégie clé inscrite dans le Great Reset du WEF (Klaus Schwab).

Il présente une approche à multiples facettes pour atteindre en l'espace d'une décennie - ce que l'on appelle l'Agenda 2030 de l'ONU - un ordre mondial unique, dicté par un petit nombre de non-humains ultra-riches, et dirigé très probablement par le gouvernement mondial obéissant d'aujourd'hui, acheté par des politiciens de haut niveau et des conseillers scientifiques.

On leur a probablement promis de ne pas les vacciner ou, au pire, de leur administrer un placebo inoffensif, pour le spectacle et la propagande des relations publiques.

L'agenda 2030 cum Great Reset de l'ONU se joue sur plusieurs fronts et tient le monde entier - du moins les 193 membres de l'ONU - en otage, comparable à une prise d'étranglement par une pieuvre aux multiples tentacules.

Quand l'un d'eux est vaincu, les autres s'acharnent, jusqu'à ce que les vaincus repoussent - avec des stratégies différentes. Ceci est bien pensé, a été planifié depuis des décennies.

Comme l'insinue Bill Gates, si je ne suis plus là, "le projet", ancré dans le système, continue.

Le "projet" (Great Reset / Agenda 2030 de l'ONU) signifie la mise en œuvre d'un plan à trois objectifs :

  1. Dépeuplement massif ;
  2. Transférer les biens publics et autres ressources du bas et du centre vers le haut (faire des multi-milliardaires, des multi-trillionnaires), et
  3. La numérisation de tout, y compris du cerveau humain.

Ça semble fou ? - Oui, c'est fou, mais venant du cœur de la bête, l'État profond, c'est d'autant plus plausible.

En voici la preuve ; voyez cette interview explosive du Dr. Carrie Madej sur les plans covid Modification de l'ADN - Injection de la nano-technologie à travers l'hydrogel dans les "vaccins" Covid vers le contrôle total - Transhumanisme.

La nanotechnologie, appliquée par une sorte de tatouage, en injectant sous la peau de l'hydrogel avec des nanopuces, ou bots (robots, répondant à l'intelligence artificielle - IA) microscopiques, un brevet de Bill Gates # 2020606060 - est actuellement testée en Afrique de l'Ouest sur des "personnes de moindre importance".

Lorsqu'il sera prêt, peut-être déjà avant, il sera appliqué aux "meilleures personnes" occidentales, ce qui était autrefois les "suprémacistes blancs".

Pour faire fonctionner ces nano-robots, la technologie 5G sera utile. En fait, c'est l'un des principaux objectifs de la 5G.


The Last American Vagabond (et plusieurs autres médias en ligne) fait état de vaccins qui se répandent et s'amplifient d'eux-mêmes :


Egalement le Johns Hopkins Center for Health Security (créé et financé par la Fondation Rockefeller). Voir le pdf à la fin du billet.

Une seule personne vaccinée peut transmettre le vaccin à plusieurs autres personnes de son entourage.

Cela prendrait soin des non-vaxxers.

Et cela a peut-être déjà eu lieu, car de nombreux rapports font état de femmes non vaccinées qui ont été en contact étroit avec des personnes vaccinées et qui ont souffert de symptômes tels que des troubles menstruels, des avortements et, ce qui pourrait s'apparenter à de la stérilité.

Est-ce le but des "diffuseurs de vaccins" ? - " L'infertilité implantée ", comme une " branche " de l'agenda eugénique ? - L'agenda de la mort de la Dark Elite.

Cette technologie pourrait, bien entendu, être appliquée à n'importe quel vecteur, des vecteurs mortels et bien ciblés.

Imaginez qu'une personne "vaccinée", ou plusieurs d'entre elles, infiltrent une manifestation, disons une manifestation contre les mesures anti-covid, avec des milliers de personnes.

Au fil du temps, de nombreux participants à la démonstration pourraient devenir stériles, voire mourir. De tels cas ne seraient pas faciles à retracer jusqu'à leur origine, la transmission "sans fil" des "substances vaxx".

Pourtant, c'est un plan intelligent. Il semble être déjà en train de fonctionner.

Encore une fois, alors que nous discutons encore de la validité et des subtilités de la Grande Réinitialisation ou de la Restructuration de l'économie mondiale (l'équivalent du FMI de la Grande Réinitialisation), celle-ci bat déjà son plein.

L'avis du Dr Mike Yeadon

L'association America's Frontline Doctors (AFLDS) a interrogé l'ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer, le Dr Mike Yeadon, sur son point de vue concernant le vaccin COVID-19, l'hydroxychloroquine et l'ivermectine, les autorités réglementaires, etc.

D'emblée, le Dr Yeadon a déclaré : "Je suis parfaitement conscient des crimes contre l'humanité perpétrés à l'échelle mondiale contre une grande partie de la population mondiale."

Il poursuit : "Je ressens une grande peur, mais je ne suis pas dissuadé de donner un témoignage d'expert à de multiples groupes d'avocats compétents comme Rocco Galati au Canada et Reiner Fuellmich en Allemagne."

Et, "Je n'ai absolument aucun doute sur le fait que nous sommes en présence de produits maléfiques (ce n'est pas une détermination que j'ai déjà faite en 40 ans de carrière de chercheur) et dangereux."

Voir l'interview complète :


Moustiques OGM de Floride

Sur un sujet connexe, RT rapporte le 28 avril 2021 que la Floride s'apprête à lâcher des nuées de moustiques OGM.

Les habitants dénoncent une "expérience criminelle" de la biotechnologie soutenue par Bill Gates.


L'objectif officiel de ce plan est de libérer des milliers de moustiques génétiquement modifiés dans le but de combattre la maladie dans les Florida Keys.

Le projet a suscité de vives inquiétudes parmi les habitants, qui parlent d'une expérience "criminelle" qui les transformera en cobayes.

Dirigé par le Florida Keys Mosquito Control District (FKMCD) et Oxitec, une entreprise britannique de biotechnologie qui a reçu le soutien de la Fondation Bill et Melinda Gates, le projet vise à lâcher les premiers essaims d'insectes génétiquement modifiés dans les Keys à partir de début mai 2021, comme cela a été annoncé dans une déclaration commune.

Capture d'écran de keysmosquito.org

Dans le cadre de la première étape du plan, qui sera étendue ultérieurement, des boîtes à moustiques seront placées à six endroits. Pendant 12 semaines, elles libéreront environ 144 000 moustiques Aedes aegypti, une espèce étroitement liée à la transmission de maladies telles que la dengue, le Zika et la fièvre jaune.

Si tout se passe comme prévu, les insectes mâles non piqueurs s'accoupleront avec les femelles piqueuses locales, dont la progéniture féminine est programmée pour mourir, ce qui contribuera à contrôler la population d'Aedes aegypti et à réduire la propagation des maladies.

Voici ce que les gens ont dit : "Nous ne sommes peut-être pas des scientifiques, mais nous lisons. Et ce que dit Oxitec et ce que nous lisons dans d'autres sources sont deux choses complètement différentes", a déclaré un habitant inquiet lors d'une réunion du conseil de village. "Je vous supplie, je vous implore, de prendre des mesures immédiates [et] d'envisager une résolution contre cette technologie."

Et encore "Je trouve criminel que nous soyons contraints à cette expérience - criminel que nous soyons soumis à ce terrorisme par notre propre Florida Keys Mosquito Control Board".

Même certains élus ont exprimé leur inquiétude, qualifiant les moustiques OGM d'"insectes Frankenstein".

Des exercices similaires ont été réalisés au Brésil avec le moustique porteur du virus Zika en 2016, également par Oxitec, également soutenu par la Fondation Bill et Melinda Gates.

Le résultat a été désastreux, comme beaucoup d'entre vous s'en souviennent - sciemment ou par accident ?

Voici ce que RT a à dire sur le contexte douteux du projet de moustique.

L'Agence pour les projets de recherche avancée de la défense (DARPA), un groupe de réflexion militaire du Pentagone semi-secret et un institut de recherche, veut répandre des virus génétiquement modifiés... pour "sauver les récoltes", ou plutôt une "arme biologique défensive" ?

Un groupe de scientifiques européens met en garde contre un programme militaire américain baptisé "Insect Allies", qui pourrait être utilisé comme une arme biologique.

Le service de recherche du Pentagone affirme qu'ils sont destinés à défendre les cultures, mais ne nie pas leur potentiel "à double usage".

Des chercheurs de l'Institut Max Planck de biologie évolutive et de l'Université de Fribourg en Allemagne, ainsi que de l'Université de Montpellier en France, ont publié une critique du programme, baptisé "Insect Allies", dans l'édition du 5 octobre.



Ils font valoir que "les connaissances à tirer de ce programme semblent très limitées dans leur capacité à améliorer l'agriculture américaine ou à répondre aux urgences nationales" et que, par conséquent, le programme "peut être largement perçu comme un effort pour développer des agents biologiques à des fins hostiles et leurs vecteurs", ce qui signifierait une violation de la Convention sur les armes biologiques.

Les habitants des Keys de Floride ont peut-être senti l'odeur du rat - et ont protesté contre ces essais. Ce qui a peut-être déclenché leur vive réaction, c'est le fait que Bill Gates, un eugéniste notoire, ait parrainé cet "essai".

Changement profond de la société

Seul l'avenir nous dira s'ils ont eu raison.

En attendant, nous vivons toujours dans un monde où l'argent achète tout, sans tenir compte de l'intérêt public.

Un système qu'il faut absolument changer, mais pas à l'aide d'un programme comme The Great Reset, qui nous mettrait à la merci d'une tyrannie mondiale ultra-capitaliste.

PAS QUESTION ! JAMAIS !

Tous ces exercices de type pieuvre à travers le monde, mais particulièrement dans le monde occidental, indiquent un programme de dépeuplement massif, ce qui ne devrait surprendre personne.

La dépopulation figurait déjà à l'ordre du jour des Bilderberger dans les années 1950 et était ouvertement encouragée par Henry Kissinger, un protégé des Rockefeller, qui est lui-même l'un des "pères" de l'agenda eugénique.

Conclusion - Une issue avec une conscience supérieure

Nous, le peuple, ne devons pas désespérer.

Comme le dit le Dr Carrie Madej, nous sommes des êtres très puissants, dotés d'un énorme potentiel pour vaincre les forces obscures qui résonnent à un faible niveau, mais veulent nous dominer en instillant la peur - la peur est leur arme la plus puissante.

Sous l'emprise de la peur, nous perdons toute notre puissance spirituelle et cardiaque, la puissance de la VIE.

Avec la peur, nous nous soumettons à leur pouvoir d'obscurité, qui résonne à de faibles niveaux.

Le Dr Madej appelle la catastrophe mondiale dans laquelle nous nous trouvons, la troisième guerre mondiale, sans bombes, sans effusion de sang, mais une guerre des esprits.

Une guerre de l'énergie humaine.

Prenez ceci : notre cœur est environ 100 000 fois plus fort électriquement et jusqu'à 5 000 fois plus fort magnétiquement que le cerveau.

Ils peuvent manipuler notre cerveau, mais pas notre cœur.

Cette énorme puissance se traduit par une fréquence élevée - une fréquence bien plus élevée que celle des nanopuces ou des robots artificiels et de l'IA.

Ces "outils" ne fonctionnent que parce que nos cerveaux ont été conditionnés par une pluie sans fin de propagande de la peur. Si nous sortons de cette matrice infâme, notre cœur peut et veut nous faire renaître.

Vous pouvez appeler cela suivre une conscience supérieure.

Nous avons un énorme pouvoir spirituel, une aura avec un champ électrique qui résonne à un haut niveau, si nous nous unissons en solidarité.

Chez une personne forte, cette aura peut être mesurée jusqu'à 80 km.

Nous pouvons vaincre ce système - et nous le ferons, comme l'expriment confidentiellement dans leurs vidéos le Dr Carrie Madej et le Dr Joseph Mercola.

Nous vaincrons, et passerons de l'âge des ténèbres à un nouvel âge de lumière - à un nouveau cycle, à une civilisation consciente.

Pièce jointe

Risques biologiques catastrophiques mondiaux

181009-gcbr-tech-report

 


Quelle est votre réaction ?

confused confused
1
confused
fail fail
0
fail
love love
3
love
lol lol
2
lol
omg omg
1
omg
win win
0
win