55

Selon un rapport, une femme britannique a déclaré qu'elle avait l'impression d'être une créature du film d'horreur "Alien" lorsqu'elle a eu une éruption cutanée et que sa peau a fait des bulles après avoir été vaccinée contre le COVID-19.

Réaction cutanée

Susie Forbes, 49 ans, de Lichfield, Staffordshire, a souffert de ce défigurement quelques heures après avoir reçu sa première dose du vaccin AstraZeneca-Oxford le 18 mars, selon Triangle News.

"J'avais l'impression d'être dans 'Alien' parce qu'il y avait des bulles qui sortaient de mon bras. C'était horrible. Mon visage était énorme. J'étais un monstre", Forbes a déclaré au service de presse.

"Ma fille de 19 ans m'envoyait des SMS pour me supplier d'aller à l'hôpital. Cela m'a détruit et a détruit ma fille. Je vais devoir vivre avec ça car j'ai des cicatrices sur le corps", a ajouté Mme Forbes, qui souffre du syndrome de Guillain-Barré, une maladie auto-immune dans laquelle le corps attaque les nerfs.

Autres effets secondaires des vaccins

L'agence britannique de Réglementation des Médicaments et des Produits de Santé (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency) indique qu'environ une personne sur dix ressentira des effets secondaires liés à la vaccination - principalement des symptômes grippaux, de la fatigue et des maux de tête.

Selon les autorités sanitaires, les personnes souffrant d'allergies ayant provoqué une anaphylaxie peuvent toujours recevoir le vaccin, mais les personnes connues pour être allergiques à ses ingrédients ne doivent pas le recevoir. Il n'était pas clair si Forbes entrait dans cette catégorie.

À la date du 28 mars, 455 personnes ont eu des réactions allergiques indésirables à la suite de l'administration d'environ 20 millions de doses d'AstraZeneca-Oxford, ce qui en fait un cas extrêmement rare, selon Triangle News.

Conditions de santé

Mme Forbes prend divers médicaments, dont la Gabapentin et le Tramadol, pour contrôler ses symptômes de GB, qui peuvent inclure engourdissement, faiblesse et douleur.

Et au moment de sa vaccination, elle était sous morphine liquide et codéine pour une fracture du poignet qu'elle avait subie cinq jours auparavant.

Mme Forbes a déclaré que ses médecins auraient dû tenir compte de son état de santé avant de l'autoriser à se faire vacciner.

"Je pense personnellement qu'ils n'ont pas regardé exactement ce que j'avais. Je pense qu'ils n'auraient pas dû me l'administrer avant de savoir bien ce que j'avais. Ils ne me l'ont même pas demandé", a-t-elle dit.

Je me suis assis là et j'ai dit : "Vous savez que je suis allergique à la pénicilline, au Stemetil et à tous les dérivés ? Et elle [le médecin] m'a dit : 'Vous allez vous en sortir'", Forbes a déclaré.

J'ai dit : "N'oubliez pas que je suis sous morphine liquide et codéine pour la douleur du bras aussi". C'était tout", a-t-elle ajouté. "En deux heures, une bulle est apparue sur mon poignet. C'était comme si je faisais des bulles dans mon bras. J'ai immédiatement appelé les médecins."

Elle a dit qu'elle a commencé à paniquer.

"J'avais peur. J'étais en panique. Je n'avais personne - juste Bonnie et Clyde, mes chiens, et ils n'allaient pas m'aider," Forbes a déclaré.

"Ça n'a cessé d'empirer. Le samedi, mes voisins m'ont vu et ils ont tous commencé à paniquer parce que j'avais commencé à enfler."

"C'était comme des brûlures au troisième degré sur tout mon corps", a-t-elle ajouté.

Mme Forbes a déclaré avoir reçu un médicament contre les allergies et des stéroïdes pour sa réaction cutanée.

Elle s'est simplement référée aux récentes directives publiées sur la sécurité du médicament d'AstraZeneca, selon lesquelles ses avantages l'emportent largement sur le risque d'effets indésirables potentiels.

 


Vous aimez ? Partagez avec vos amis !

55

Quelle est votre réaction ?

confused confused
2
confused
fail fail
1
fail
love love
2
love
lol lol
3
lol
omg omg
2
omg
win win
1
win