Bill Gates a-t-il financé une société chinoise qui prélève des données génétiques sur des Américains au moyen de tests du virus CCP ?


La Fondation Bill et Melinda Gates a conclu des accords avec le groupe BGI, une entreprise liée au Parti communiste chinois (PCC) et accusée par les autorités de prélever des données génétiques sur des Américains au moyen de tests permettant de détecter le virus du PCC.

Groupe BGI

D'anciens responsables de l'agence de renseignement américaine ont indiqué que BGI Group est chargé de "collecter, stocker et exploiter des informations biométriques", a rapporté The National Pulse le 5 mars.

 

BGI Group, la plus grande entreprise de génomique au monde, a collaboré avec l'Armée populaire de libération (APL) chinoise dans le domaine de la recherche. Elle a été la première entreprise à cloner des porcs, dont plusieurs centaines sont produits chaque année depuis 2014.

 

Elle détient également une douzaine de brevets pour des tests permettant de rechercher des génomes liés à des maladies, conjointement avec l'université militaire, l'Académie des sciences médicales militaires de l'APL, qui est le principal institut de recherche médicale de l'APL.

Le ministère du commerce a proposé de contrôler les exportations de logiciels d'édition de gènes au motif qu'ils pourraient être utilisés pour créer des armes biologiques.

Intelligence artificielle (IA)

De même, une équipe de spécialistes de l'industrie technologique en matière d'intelligence artificielle (IA) a mis en garde en octobre contre le soutien financier apporté par la Chine à son secteur biotechnologique, ses avantages en matière de collecte de données biologiques et l'intérêt de l'APL pour d'éventuelles applications militaires.

L'équipe a mis en garde contre le risque que des adversaires utilisent l'IA pour identifier les faiblesses génétiques d'une population et concevoir des agents pathogènes pour les exploiter, ainsi que la recherche génétique prétendument conçue pour améliorer la force mentale ou physique des soldats.

Pour ces raisons, l'équipe a recommandé que le gouvernement "adopte une position publique plus agressive à l'égard de BGI", en raison des risques pour la sécurité nationale qu'implique la manipulation par PLA des données génétiques des Américains, selon Reuters.

 

Dans le cadre de ses relations avec la fondation Gates, elle a reçu des fonds pour des projets liés au séquençage du génome aux côtés d'agences du PCC telles que le ministère des sciences et de la technologie et l'Académie des sciences agricoles, selon The National Pulse.

Projet du génome humain

Ils ont également collaboré à des recherches dans le cadre du projet du génome humain, en séquençant les génomes de nombreuses espèces végétales et animales essentielles, notamment le génome du riz, les génomes végétaux et animaux, ainsi que d'autres pour des maladies rares, le génome du cancer et l'autisme.

Gates a été impliqué dans de multiples projets controversés, tels que la production de vaccins contre le virus CCP et d'autres maladies, et il a été accusé de vouloir "dépeupler la Terre".

 

Ses relations avec le pédophile Jeffrey Epstein, aujourd'hui décédé, et ses nombreuses visites sur l'île qu'il possédait dans les Caraïbes sont tout aussi scandaleuses.