Dépeuplement par la vaccination forcée ?


Cet article original a été publié pour la première fois dans le numéro 4 de The Sovereign independent en juin 2011. La dame sur l'image ci-dessus a été assez astucieuse pour garder la main sur le journal imprimé original.

Dépeuplement par la vaccination forcée

Le 26 avril 2009, l'Irish Independent a publié un article intitulé "Inquiétude pour la santé des enfants alors que les parents ignorent les vaccins". Edel Kennedy, vous devriez avoir honte de vous ! Il s'agit ni plus ni moins d'une tentative du gouvernement, par l'intermédiaire de ses marionnettes dans les médias, de supprimer les droits des parents à déterminer les choix de vie de leur progéniture, et il ne fait aucun doute que nous vivons désormais dans une dictature.

Les mensonges dans les médias, y compris ceux perpétrés par le ministère de la Santé sous Mary Harney concernant la farce de la "grippe porcine" et le mythe dangereux de la vaccination contre le VPH, ont conduit le pays dans l'abîme de la pauvreté la plus totale et l'ont vendu à l'emprise communiste des bureaucrates européens dont le seul objectif est la destruction de la souveraineté de chaque nation membre, les laissant s'agripper au bol à mendicité du FMI.

Les vaccins sont une fraude, pure et simple !

L'histoire le prouve pour quiconque a un peu de patience et le courage d'enquêter sur les FAITS par lui-même, et il faut du courage, surtout pour les membres de la profession médicale dont la carrière sera menacée s'ils osent exposer ce danger pour nos enfants. Il faut du courage, en particulier pour les membres de la profession médicale dont la carrière sera menacée s'ils osent révéler ce danger pour nos enfants. Cependant, leur serment d'hypocrisie devrait les obliger à enquêter sur les allégations farfelues des géants pharmaceutiques et de leurs représentants de commerce au lieu de croire sur parole une industrie bien connue pour être totalement corrompue et impitoyable dans ses pratiques commerciales.

Le scandale irlandais des hémophiles, où des patients ont été sciemment infectés par le VIH par le biais de produits sanguins contaminés, devrait suffire à convaincre quiconque des intentions meurtrières de Big Pharma. Ceci nous amène aux véritables raisons des vaccinations. Je ne vais même pas prouver aux lecteurs qu'elles ne fonctionnent pas. Je vais simplement vous inviter à consulter les archives historiques. Un exemple simple est la disparition de la rougeole.

Le taux de mortalité dû à la rougeole avait diminué de 98% entre 1915 et 1958 avant l'introduction de la vaccination.

En 1988 et 1989, 69% et 89% des cas de rougeole chez les enfants américains d'âge scolaire avaient été vaccinés.

En 1995, 56% de TOUS les cas de rougeole en Amérique ont été vaccinés.

Ces chiffres proviennent de revues médicales. Ces 3 exemples simples PROUVENT que les enfants non vaccinés ont moins de chances de contracter la rougeole et que le vaccin était inutile. Vérifiez par vous-même. Toutes les autres affirmations de vaccins selon lesquelles ils ont guéri ou éliminé des maladies suivent un schéma similaire. Une meilleure hygiène, de l'eau propre et une bonne alimentation saine sont à l'origine de ce déclin et tout médecin digne de ce nom devrait le savoir. S'il ne le sait pas, c'est qu'il est désinformé à grande échelle ou qu'il est dans le déni total. C'est là que réside le problème. Pourquoi les médecins ont-ils été "endoctrinés" pour croire que les vaccins sont la vache sacrée de la médecine alors que l'histoire montre clairement qu'ils sont pratiquement inutiles ?

Le programme de dépeuplement

La véritable raison des vaccinations, hormis les profits massifs des fabricants, est de s'assurer que vous tombiez malade tout au long de votre vie, encore une fois non seulement pour enrichir ces mêmes sociétés qui vous ont rendu malade, mais aussi pour s'assurer que beaucoup d'entre vous, si ce n'est tous, meurent avant même de recevoir leur pension et lorsque vous n'êtes plus d'aucune utilité pour la société. C'est pourquoi ils veulent que vous preniez votre retraite plus tard et vous forcent, par le biais du terrorisme économique, à travailler plus longtemps, quel que soit votre âge ou votre état de santé. Ils veulent littéralement vous faire travailler jusqu'à la mort. Si vous ne travaillez pas, vous serez considéré comme une charge pour la société, un coût financier que la société doit supporter, et vous serez donc stigmatisé comme un "mangeur d'inutiles", un consommateur de ressources nécessaires au reste de la société. Lorsque Big Pharma ne pourra plus tirer profit de la maladie qu'elle vous a donnée, on vous laissera mourir.

C'est le programme de dépopulation promu par la Division de la population des Nations Unies, qui relève du Département des affaires économiques et sociales. Il suffit de regarder l'Afrique, la nation qui, selon les Nations unies elles-mêmes, pourrait nourrir le monde. Pourquoi alors des millions d'Africains meurent-ils de faim sur ce continent ? C'est censé être ainsi, les amis.

Nous avons tous été amenés, à un moment ou à un autre, à croire à l'efficacité des vaccins. J'étais l'un d'entre eux et j'ai fait vacciner mon enfant il y a près de 35 ans. Je n'en rêverais même pas aujourd'hui. Je pense que l'on peut dire sans se tromper que nous sommes tous conscients de la véritable pandémie, par opposition aux fausses pandémies du passé. Elle s'appelle "CANCER". L'autisme est également en crise (pandémie) partout dans le monde où il existe des programmes de vaccination de masse.

Avant la vaccination de masse, les cancers étaient extrêmement rares, c'est-à-dire presque inexistants. Aujourd'hui, dans le monde occidental, dit développé, nous sommes confrontés à une crise du cancer dans la mesure où entre un sur cinq et un sur deux souffrira, et beaucoup mourront, d'une forme de cancer ou d'une autre. Que s'est-il passé pour provoquer cette pandémie ? Commencez-vous à comprendre ?

Il suffit de se rappeler le vaccin contre la polio de Jonas Salk, qui a fait le tour du monde en sachant parfaitement qu'il contenait le virus SV40, qui n'avait d'autre but que de provoquer le cancer ; pourtant, il a été présenté comme un vaccin contre la polio alors que, comme pour la rougeole, la polio était déjà bien en déclin avant l'apparition de tout vaccin, en raison des mêmes facteurs.

Entre sur la scène de la conférence TED 2010, M. Bill Gates, le patron de Microsoft, la plus grande entreprise informatique de la planète. Vous vous demandez quel est le rapport entre Bill Gates et les vaccins ?

Voir la citation dans l'image ci-dessus. Ce sont ses mots EXACTS. Commencez-vous à comprendre ?

L'élite mondialiste ne se soucie aucunement de l'humanité ; les hommes, les femmes et les enfants ordinaires doivent être éliminés dans leur esprit délirant afin de garantir que leurs types supérieurs aillent dans le futur avec le meilleur de la reproduction étant le seul critère digne d'être sauvé. Vous et moi ne sommes plus nécessaires et c'est pourquoi nous assistons à la perte de notre économie, de notre richesse, de notre santé, de notre bonheur et finalement, de NOS VIES.

(En 2020, regardez où nous en sommes maintenant avec Gates qui mène toujours la barque).